x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Europe ( XML Feed )

Sep 12, 2016 1:51 EST

SOAN ALBUM ACOUSTIQUE – Un nouvel album disponible uniquement via cette campagne Ulule

iCrowdNewswire - Sep 12, 2016

SOAN ALBUM ACOUSTIQUE

Un nouvel album disponible uniquement via cette campagne Ulule

 

Un an après le lancement du financement participatif de l’album « Retourné vivre » nous vous proposons de participer à une nouvelle aventure.

> Je vous l’explique ici dans une petite vidéo pour répondre à vos questions:

Je me suis aperçu que j’avais un certain nombre de titres inédits que j’avais mis de côté jusque-là. Ce ne sont que des chansons qui se prêtent à un arrangement plutôt minimaliste, pas de titres rock ni vraiment pop. Beaucoup de ballades comme il me semble que vous les aimez. Vous avez étés nombreux lors de nos rencontres aux quatre coins de la France à me parler des chansons àforte valeur émotionnelle qui vous touchaient le plus. Vous n’êtes pas les seuls, les journalistes qui nous soutiennent depuis le début comme Laurent Ruquier ou Wendy Bouchard m’ont fait le même retour.

 

On a donc monté une équipe de choc pour réaliser ce nouvel album. Les fidèles Kaloo et Choug (percussions et contrebasse), l’ami Roch (puisque beaucoup de ces titres auront une base au piano), nous aurons également le soutien de l’excellent Serge (de Têtes Raides) à la guitare. Un album résolument acoustique qui je l’espère saura toucher votre cœur et surtout loin de toute logique commerciale, encore un disque libre !!! On a prévu d’enregistrer ces douze chansons fin septembre à Toulouse et l’album sera disponible début décembre dans vos boites aux lettres (pour Noël en quelque sorte 🙂 ).

Ce qui est très particulier dans cette aventure, c’est que cet album ne sortira pas dans le commerce, il ne sera disponible que par le biais de cette campagne de financement avec Ulule. Un contenu exclusif pour vous, pour vous remercier mes fidèles amis du soutien sans faille que vous m’apportez tous les jours.

Cet album n’existera que sur deux supports, en CD et en vinyle édition limitée (avec des codes de téléchargement qui vous permettront de l’emmener partout).

L’album « Retourné Vivre » ne passe évidemment pas à la trappe, loin de là, puisqu’une relance promo à partir de septembre. La tournée « Retourné vivre » est en route et continuera jusqu’à fin 2017. En parallèle une autre tournée de concerts constitués d’un répertoire plus acoustique et plus posé dans des salles plus intimes. Autant vous dire qu’il va s’en passer des choses car fort de votre soutien et votre enthousiasme, nous n’allons pas nous arrêter en si bonne voie.

Le bilan du de la campagne de crowdfunding de “Retourné vivre”

Beaucoup d’entre vous ont déjà participés à la première campagne qui nous a permis de faire mon quatrième album. Comme vous le savez, le bilan est très positif et cela a été un véritable succès salué par de nombreux medias. Grâce à vous nous avons pu faire ce dont nous avions envie et faire parler de cet album. Comme je vous le disais, cela  n’est pas fini puisque nous continuerons la promo à la rentrée (TV et radios) ; les premières dates de la tournée sont déjà annoncées et avec notre tourneur P.O.P cette tournée s’étalera sur toute l’année 2017. On vous annoncera bientôt trois concerts parisiens dans de petites salles d’ici à Noël.

Dans un marché du disque peu propice aux succès et aux artistes qui sortent des sentiers battus, Retourné Vivre est un vrai succès, écoulé à plus de 9 000 exemplaires et ce n’est pas fini…. A titre indicatif les investissements (recording, promotion et marketing) se sont élevées à plus de 200 000 euros sur « Retourné vivre, » nous avons  en plus de votre participation via KKBB obtenus de nombreuses aides des sociétés civiles qui gèrent les droits voisins (SPPF et FCM) ce à quoi il faut rajouter les  investissements du label Note A Bene qui reste avec Wagram des partenaires privilégiés de Soan.

Autant vous dire que sans votre aide et votre participation ce quatrième album n’aurait pas pu exister.

 

Vous l’avez vu comme moi, les medias ont quelques peu changés de point de vue me concernant. Nous n’avions jamais eu autant de retours positifs, ce qui montre bien que les choses évoluent dans le bon sens ; nous avons de nouveau partenaires medias et pour la première fois « Colocation » a eu un bon accueil en radio et ce n’est pas terminé…

 

What are the funds for?

Comme vous le savez l’argent est le nerf de la guerre, composer et arranger des chansonsce n’ est pas ce qui coute le plus cher mais l’étape d’après, c’est autre chose…

Nous devons à nouveau trouver de nouveaux financement pour : payer la production de ce nouvel album, les musiciens, studios d’enregistrements, mixage, mastering, voyages, hébergements,  la fabrication des CD et des vinyles … même si cet album ne sortira pas en magasins nous allons utiliser les circuits traditionnels de promotion pour faire parler de ce concept : faire un album financé en amont par les fans pour les fans eux mêmes et exclusivement eux (on est jamais aussi bien servi que par soi-même).

Pour cela nous allons devoir déployer une équipe promo (particulièrement sur le Web et investir dans le « faire savoir » de cette opération.) On compte sur vous pour le partager mais le système des réseaux sociaux est fait de telle manière qu’on doit « sponsoriser » les posts pour qu’ils touchent un plus grand nombre et nous allons donc investir dans ce sens.

Comme pour tout album, nous aurons besoin de nouvelles photos évidement et d’avoir un artwork qui colle à la direction de ce nouveau disque.

Et puis il faut également payer les contreparties: leur fabrication, la SDRM (la quote part qui est à payé à la SACEM sur chaque disque fabriqué), il faut également payer la TVA à létat qui représente 20% des montant collectés, l’envoi des contreparties, l’organisation du concert  / rencontre /remise des contreparties qui se déroulera sur Paris  (la salle, les musiciens …), il y a également la commission de Ulule (sans qui rien de serait possible) qui est de 8% des sommes collectées. Il faut également payer ceux qui vont annimer cette campagne, gérer les fabrications, les contrats, les paiements des intervenants, les voyages, la comunication de cette campagne et cela prend beaucoup de temps.

Bref, tout cela a un coût et c’est à cela que nous vous proposons de participer.
 

La question des “Paliers”

A chaque palier de financement franchis nous allons pouvoir faire de nouvelles choses et pour cela nous nous fixons trois étapes

  • Le 1er palier pour 25 000€ récoltés

– Commission de 8% à reverser à Ulule sur 25 000€ soit 2 000€

– TVA de 20 % à reverser à l’État sur 20 000€ soit 4 000€

– Frais de gestion (via One Hot Minute) de 10% sur 25 000€ soit 2 500€

Il reste donc  16 500€ pour la production proprement dite

– Rémunérations de l’ingénieur du son et des artistes- musiciens : -5 500€

– Enregistrement – location du studio, achat de matériel, repas, frais de transports :  – 5 500 € TTC 

– Post-production – montage, mastering : – 500 € TTC 

– Artworks et coût de fabrication et d’envoi des contreparties (estimation) : – 5 000€ TTC
 

  • Le 2 ème palier pour 40 000€ récoltés – nous permettra de passer plus de temps en studio et de rémunérer plus généreusement les artistes, musiciens et techniciens

– Commission de 8% à reverser à Ulule sur 40 000€ soit 3 200€

– TVA de 20 % à reverser à l’État sur 30 000€ soit 6 000€

– Frais de gestion (via One Hot Minute) de 10% sur 40 000€ soit 4 000€

Il reste donc  26 800€ pour la production proprement dite

– Rémunérations de l’ingénieur du son et des artistes- musiciens : -6 000€

– Enregistrement – location du studio, achat de matériel, repas, frais de transports :  – 7 000 € TTC 

– Post-production – montage, mastering : – 1000 € TTC 

– Artworks et coût de fabrication et d’envoi des contreparties ( puisque vous serez plus nombreux estimation) : – 7 800€ TTC 

– Tournage d’un clip sur un titre de l’album: 5000 € TTC
 

  • Le 3 ème palier pour plus de 60 000€ récoltés – nous permettra de passer plus de temps en studio et de rémunérer plus généreusement les artistes, musiciens et techniciens et de faire plein de trucs supers

– Commission de 8% à reverser à Ulule sur 60 000€ soit 4 800€

– TVA de 20 % à reverser à l’État sur 40 000€ soit 9 000€

– Frais de gestion (via One Hot Minute) de 10% sur 60 000€ soit 6 000€

Il reste donc 40 200€ pour la production proprement dite

– Rémunérations de l’ingénieur du son et des artistes- musiciens : -7 000€

– Enregistrement – location du studio, achat de matériel, repas, frais de transports :  – 8 000 € TTC 

– Post-production – montage, mastering : – 1000 € TTC 

– Artworks et coût de fabrication et d’envoi des contreparties ( puisque vous serez plus nombreux estimation) : – 12 000€ TTC 

– Tournages de deux clips sur des titres du nouvel album: 10 000 € TTC

 

About the project owner

Discographie

  • Tant pis (2009)
  • Sous les Yeux de Sophie (2012)
  • Sens Interdit (2013)
  • Retourné Vivre (2016)
  • Nouvel album acoustique (2016) en cours de production

Soan facebook page officielle : 

Soan Decroix( page perso) facebook : https://www.facebook.com/Soanenprive?fref=ts

Soan sur Twitter :

Soan sur Youtube:

Biographie de Soan par Patrice Demailly

Bien sûr, il y a cette image d’enfant du désordre qui lui colle aux basques. Inutile de s’épancher ou de dresser l’inventaire des débordements, excès et provocations passés. Soan s’est en chargé de lui-même. Il sait qu’il a parfois dépassé les bornes, usé  de postures nuisant à la visibilité de sa musique.  Constat de sa part donc, sans concession et couperet. Déclic animé par un ardent instinct de survie. Quitter Paris sonne alors comme une urgence. Il faut s’échapper des tentations artificielles, d’une frénésie destructrice, d’une attirance pour les ruines. « Je me suis rendu compte beaucoup trop tard que ce n’était pas une ville pour moi. Il y a tout ce qu’il faut pour je parte en vrille. Je n’avais plus de gueule, j’étais en train de me détruire. Après ma dernière tournée, je n’arrivais plus du tout à me ressourcer, je me suis enfin barré ». Il trouve point de chute à Narbonne. L’échappée belle se prolonge toujours. Elle risque de s’inscrire dans la longueur. Là-bas, ce n’est plus l’éprouvante bataille du papillon et du néon. Retourné vivre : titre d’album rédempteur.  « Cela signifie en quelque sorte  l’arrêt de toutes les conneries. J’ai réglé deux, trois dossiers ». Nouveau départ. Nouvelle maison de disques. Fin de l’aventure avec Sony Music. Il rejoint le label indépendant Note A Bene. Entreprend, pour ce quatrième album studio, un financement participatif à travers la plate-forme KissKissBankBank. L’adhésion est autant massive qu’immédiate. Objectif atteint en 24 heures. Preuve, pour ceux qui osaient encore en douter, que le garçon a de nombreux fidèles.

Le cahier des charges de Soan est désormais simple : ne rien s’interdire, aller là où le cœur le mène. « L’intention était de faire de la musique comme si j’avais quatorze ans, sans me poser de questions sur le style et les arrangements. Le troisième album Sens interdits était mauvais. Je me suis fait malmener par mon entourage du moment qui voulait quelque chose de pop. Comme je l’avais déjà fait galérer sur le précédent et que je n’étais pas agréable à vivre, je me suis laissé convaincre ». Boosté par des élans d’écriture, Soan accumule de la matière. Il s’en va chercher ailleurs l’espace vital qu’une industrie du disque avait tendance à lui refuser. Vingt-sept titres sur la ligne du départ, seize finalement à l’arrivée.  Retourné vivre est à la fois urgent, révolté, tendre, mordant et vivant. C’est un disque décomplexé, libéré de toute contrainte et qui délimite le vaste territoire de chasse de ce fauve indompté. Soan ne chante pas pour passer le temps mais pour comprendre, ressentir, ouvrir les yeux, sauver sa peau. Écriture viscérale et physique. Convictions brandies et tranches de vies écorchées. Dans la foulée d’un prologue détonant et lorgnant du côté de Pulp Fiction (Quand je serai), l’album s’ouvre sur Coco (en duo avec Djazia Satour, l’ex-chanteuse du groupe MIG) – chanson qui défie le temps et célèbre ses retrouvailles avec la dessinatrice de Charles Hebdo dix-sept après une amitié adolescente – et se termine par un morceau caché Je suis Charlie. Forcément coup de poing, forcément culotté. Ne pas s’attendre à ce que l’incandescent opte pour une approche bisounours ou caressant dans le sens du poil. Cela fera sans doute causer et divisera. C’est le lot réservé aux chansons insoumises. « Alors veulent-ils qu’on s’affole ?/ Que veulent-ils de moi ? », s’interroge-t-il à mi-parcours dans A la fin.  Entendre par là : est-ce ainsi que les hommes vivent ? Désolation pour une société repliée sur elle-même et qui ne sort de sa torpeur que lorsqu’elle est fauchée en plein vol. « Tu l’as-vu, l’entends-tu, l’attentat qu’est venu/Pour te faire voir le monde/C’est admettant et plus/Qu’en admettant perdu/ C’est l’histoire à la ronde ». Soan ne se regarde pas le nombril, ouvre son propos sur le chaos ambiant. Humanité en perte d’idéaux (Bouche bée), colère saine et brûlante sur fond de guitares en pétard (La chute). Parlons-en d’ailleurs de ces guitares qui se taillent ici la part du lion. Elles sont au garde-à-vous, dictent les humeurs,  changent subitement de braquet (Petit cadeau), galopent à perdre à haleine (Colocation), embrassent une nonchalance chaloupée (A côté), .

Au sein de cette auberge espagnole diablement accueillante, difficile de ne pas succomber à ces assauts grunge (Fakir),  à ces incantations chamaniques encerclant une rythmique blindée et un texte à l’os (Eyah Eyeh), à cette percée pénétrante à la Asaf Avidan (Seven Glories), à cet ovni hip-hop bourré de panache (Adonaï). La voix de brasier vénéneuse se fait tour à tour uppercut et caresse, slalome effrontément entre les genres. Et puis il y a ces instants de grâce dont Soan a le secret, ces mots qui heurtent nos habitudes, ces fulgurances poétiques, cette tendresse diffuse pour ses compagnons de route (Un verre sur deux) ou une amie confrontée au deuil (Anaïs). Dans un abandon jusqu’au-boutiste surgit une chanson au romantisme déchiré et déchirant. Elle s’appelle Pustule. Elle est dans la veine miraculeuse de Conquistador. Et elle ordonne, comme sa grande sœur,  de poser un genou à terre.

Les fonds sont collectés par la société One Hot Minute. Elle est gérée par Hervé Lauzanne qui accompagne Soan depuis  sa sortie de La Nouvelle Star en 2009, les trois premiers albums en tant que Directeur artitique chez Sony et Retourn Vivre en tant directeur de label chez Note A Bene.

Contact Information:

SOAN

View Related News >
support