x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Europe ( XML Feed )

Aug 15, 2016 11:23 EST

Armoire locale partagée à Toulouse Ne jetez plus : partagez

iCrowdNewswire - Aug 15, 2016

Armoire locale partagée à Toulouse

Ne jetez plus : partagez

About

Mon projet est de fabriquer une armoire partagée. Qu’est-ce que c’est ? C’est une armoire installée en lieu public, accessible gratuitement, où chaque citoyen peut venir déposer de la nourriture afin que d’autres en profitent. Que ce soit parce que vos produits arrivent bientôt à péremption, que vous devez vous débarasser de ce qui encombre vos placards et ne consommez pas, ou simplement par solidarité, tous vos produits alimentaires secs pourront y être déposés afin de bénéficier à vos voisins !

 

Mais comment, et pourquoi donc cette idée saugrenue ?

L’histoire commence un matin d’août, sur facebook, lorsque j’apprends qu’outre Atlantique, plusieurs citoyens ont décidé de mettre en place des armoires partagées afin de permettre aux habitants des environs d’échanger et offrir leurs denrées. L’idée me parait alors simple, bonne, créatrice de lien social et utile ! Pourquoi ne pas faire pareil dans MON quartier ?! 

 

 

 

En effet, mettre en commun les produits que nous ne consommons pas permet de réduire le gaspillage alimentaire, de pourvoir à des besoins non pourvus, de réduire l’isolement et d’oeuvrer pour une solidarité passant par la complémentarité des situations et de contribuer donc à l’heureuse et formidable mixité sociale des quartiers ! 

 

Rue Matabiau/Place Roquelaine

 

Mais en réalité, l’histoire a commencé bien avant, lorsque touchée par le caractère hétéroclite de mon quartier, celui de Jeanne d’Arc-Matabiau, j’ai appris la cohabitation parfois violente des couches populaires et des classes plus embourgeoisées. J’ai appris le froid des sans abris devant les jolies maisons de la rue de la Concorde, la quête de ces hommes et ces femmes devant le Monoprix, mais aussi la solidarité dont certains commerçants font preuve, en laissant aux passants le loisir de piocher dans leurs poubelles nombre de produits encore bons et consommables.

 

Place Jeanne d’Arc, Marché du Crystal

 

En créant ce petit outil, nous ne changerons pas le monde, mais nous pouvons, pierre à pierre, geste après geste, contribuer à rendre notre ville plus responsable et faire de nos actes des actes engagés, positifs envers nos vies, notre environnement et notre voisinage.

 

 

 

What are the funds for?

Ainsi, l’objectif de ce projet est de construire une armoire partagée. En pratique, son déploiement s’effectue en plusieurs étapes :

 

– L’achat de matériel solide et sécurisé permettant de construire une armoire ergonomique et utilisable par chacun (notamment les personnes souffrant de handicaps)

Pour cela, il nous faudra :

– un poteau en métal,

– des planches de bois traité pour l’extérieur, pour la structure

– des planches de bois pour constituer des étagères 

– une vitre pour la porte

– les fixations, la fermeture et le mécanisme de porte,

pour un total estimé de 260 euros.

 

– La confection de l’armoire

 

– La création d’une signalétique permettant d’identifier l’armoire et d’expliquer son fonctionnement aux usagers

 

– Alerter les pouvoirs publics de l’existence de cette armoire, afin de s’assurer de sa conformité aux réglementations en matière de partage de l’espace public

 

– Imprimer quelques flyers pour informer le quartier : 3200 tracts pour un total de 40 euros.

 

Avec l’achat de fournitures et les coûts de communication, ce projet s’élève donc à 300 euros pour une armoire. Mais il ne tient qu’à vous de décider que l’on en construise plusieurs !

 

Si vous êtes vous-même bon bricoleur, ou que vous êtes intéressés pour développer l’idée dans votre quartier, n’hésitez pas à me contacter via ma page facebook.

 

About the project owner

Mon nom est Laura Saraga, bien que certains me connaissent sous le nom de Judie Freud. Toulousaine née, passionnée par la richesse de ma ville et la richesse de l’humain, je m’engage en politique très tôt mais déchante rapidement. Après des études en philosophie, lettres, droit, sciences politiques, économie, j’intègre cette année une école de commerce afin de mener à bien mes projets d’entreprenariat social, écologique, innovant et responsable. Après avoir été désignée finaliste du Maire de la nuit de Toulouse en 2014, mon objectif, à 22 ans, est de créer une dynamique positive d’entraide et de développer des initiatives locales intéressantes.

Contact Information:

judiefreud

View Related News >
support