x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Europe ( XML Feed )

Jun 19, 2016 3:33 EST

GOTLAND – Quand Thomas Day et Nicolas Fructus rencontrent Lovecraft

iCrowdNewswire - Jun 19, 2016

GOTLAND

Quand Thomas Day et Nicolas Fructus rencontrent Lovecraft

TROIS PALIERS ATTEINTS !

c’est déjà une très bonne nouvelle, les prochains paliers font pressentir un livre qui nous correspond de plus en plus en tout point !

CONTINUEZ À DÉROULER POUR VOIR TOUS LES PALIERS !

Gotland, livre d’art grand format à paraître le 27 octobre 2016, propose trois récits inspirés des univers développés par Howard Phillips Lovecraft, trois histoires aux traitements graphiques différents sous le pinceau, physique et numérique, de l’un des peintres de l’indicible les plus reconnus : Nicolas Fructus.


Avec ce financement participatif, nous vous invitons à une aventure construite sur des bases pour le moins euclidiennes, et ce afin de nous permettre d’ouvrir des portes qui le sont bien moins.
Le projet est en cours de finalisation (images, graphismes et mise en page), et nous espérons rêver encore plus avec vous en partageant une expérience éditoriale que seuls les financements participatifs permettent.
Pour réaliser une fabrication idéale de l’ouvrage, les éditions du Bélial’, au sein de la toute nouvelle collection Wotan, lancent ici leur premier financement participatif.

On l’a dit, Gotland se présente sous la forme d’un livre d’art au format imposant (24 X 32 cm).
En plus des trois récits initiaux, riches d’un centaine d’illustrations, l’ouvrage se veut doté de :

  • cahiers supplémentaires sur les créatures et les architectures lovecraftiennes,
  • pages dépliantes en trois volets pour pouvoir profiter à leur juste échelle de quelques images
    en très grand format,
  • un papier propre aux livres d’art (Arctic Volume 150g),
  • une couverture rigide avec embossage et un rendu Soft Touch afin de ne pas se blesser
    sur les mandibules des créatures errant sur les terres de Gotland,
  • un tiré à part glissé dans l’ouvrage,
  • des textes mis en page avec le plus de clarté possible et surtout une densité très mesurée
    dans la pagination pour garder un plaisir de lecture optimal,
  • l’ajout d’une cinquième couleur pour l’impression afin que Franck Achard, notre graphiste en chef, puisse assouvir tous ses plaisirs éditoriaux (ainsi que les vôtres),
  • et enfin, dans nos envies les plus folles, un coffret pour encapsuler tout ce beau monde.

Ce livre revêt à nos yeux une double importance, car il marque pour les éditions du Bélial’ son entrée dans le monde des livres illustrés, une première expérience qui est l’occasion de présenter Wotan, la nouvelle collection du Bélial’ qui en découle.
Wotan a sacrifié un œil pour contempler l’indicible, apprendre la maîtrise des runes et révéler ce qui ne peut être révélé.
Wotan est un espace de création unique dédié à l’illustré, à la bande dessinée, aux livres-mondes et aux aventures éditoriales non-euclidiennes.
Wotan a pour vocation de porter des projets éditoriaux, mais aussi des éléments graphiques et artistiques qui viennent nourrir chacun de ces nouveaux mondes, car l’immersion dans un univers ne se limite jamais à un seul médium. À cette occasion, objets, sculptures et tirages d’art viendront enrichir Gotland.
Wotan se veut l’atelier fou des éditions du Bélial’, un espace de création inédit respectant la créativité de chacun de ses acteurs, et ce dans un esprit de total égalité financière entre la structure éditoriale et ceux qui s’y expriment.
Wotan publie Gotland, premier titre de la collection, l’inévitable rencontre entre les univers de Nicolas Fructus, Thomas Day, Franck Achard et Howard Phillips Lovecraft. De quoi y risquer un œil, et sans doute davantage.

Gotland, c’est une plongée dans les mondes lovecraftiens, un terrifiant voyage nourri de photographies, d’encres ou de peintures à l’huile, un périple au long des siècles, d’hier à aujourd’hui. Car chez Lovecraft, le temps n’est pas une frontière et « la mort même peut mourir… »
Les arpenteurs de Gotland ont traversé les âges et ont fait plus que rencontrer l’indicible. Ils l’ont capturé…

Gotland, ce sont trois récits sur les traces des Grands Anciens :

  • la Révélation sur les terres de Gotland au Haut Moyen Âge
    texte et illustrations de Nicolas Fructus
  • l’Horreur cachée du gouffre de Forbach
    texte de Thomas Day et illustrations de Nicolas Fructus
  • l’extraordinaire Vérité sur la Mémoire des Mondes Troubles
    texte et illustrations de Nicolas Fructus

Vous le voyez, les enjeux sont multiples.
On se permettra néanmoins d’insister sur un point qui nous semble particulièrement crucial.

Au-delà de Gotland, c’est l’essence même de Wotan que de proposer un véritable travail d’atelier, un tout artistique où nous avons envie d’expérimenter, de mettre pleinement à profit nos connaissances, nos parcours, au service d’un propos artistique. Cet atelier a pour volonté de mettre au même niveau le travail éditorial et la production artistique, du croisement et de l’aide concomitante de chacun de ses acteurs, et ainsi de définir le plus égalitairement possible les redistributions financières. On parle ici d’une utopie assumée qui ne peut exister sans la mécanique des levées de fonds, mécanique qui nous semble ici prendre tout son sens, et que nous espérons bien matérialiser en une réalité profonde dans l’approche éditoriale de notre époque.

Alors assumons nos rêves, c’est le meilleur moyen de les rendre réels.

 

What are the funds for?

VOUS VOULEZ EN SAVOIR ENCORE UN PEU PLUS ?

CLIQUEZ ICI POUR AVOIR PLUS D’INFORMATIONS SUR LES STATUES…

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ORIGINAL EN GRAND !

POUR LA CONTREPARTIE COULEUR TOMBÉE DU CIEL :

POUR LA CONTREPARTIE FROM BEYOND :

 

About the project owner

Les Editions du Belial’

www.belial.fr

Maison indépendante créée en 1996, les Éditions du Bélial’ consacrent leur catalogue aux littératures de genre (le fantastique, la fantasy et la science-fiction, avec un intérêt tout particulier pour ce dernier domaine). L’ensemble des livres de notre catalogue est accessible depuis notre site, vous pouvez aussi précommander les ouvrages à paraître, découvrir les récompenses littéraires obtenues par Le Bélial’ et les critiques de nos livres dans la presse. En librairie, nos ouvrages sont diffusés par le CDE, distribués par la Sodis.

En septembre 2010, Le Bélial’ a été l’un des premiers éditeurs français à lancer sa plateforme numérique et à proposer une offre innovante : livres à prix au moins deux fois inférieurs à leurs équivalents en papier, facilité d’utilisation, livres téléchargeables à volonté dans tous les formats disponibles, sans DRM, etc. Vous débutez en lecture numérique ? Essayez un de nos titres gratuits !
Le Bélial’ édite aussi la revue Bifrost depuis 20 ans : tous les trois mois, l’actualité complète des mondes imaginaires, des dossiers, des interviews, des critiques, sans oublier la publication des meilleurs auteurs du moments, français et étrangers. Retrouvez sur le site toutes les critiques parues dans Bifrost (des milliers !), abonnez-vous en ligne et participez au prix des lecteurs !
Sur le blog Bifrost, vous pourrez retrouver gratuitement de nombreux articles issus d’anciens numéros, des articles inédits complétant des dossiers récents et chaque mois, une nouvelle gratuite à télécharger. Découvrez aussi les blogs invités : La Bibliothèque orbitale, le podcast dePhilippe Boulier, et Le Journal d’un homme des bois par Francis Valéry.
Enfin, rejoignez-nous sur nos forums pour discuter de nos livres et de Bifrost, mais aussi de toutel’actualité de la SF : livres, BD, cinéma, séries, jeux vidéo, sciences !

 

Nicolas Fructus

www.fructusnicolas.com


Après des études à l’École Emile Cohl, Nicolas Fructus débute professionnellement en 1991 dans l’illustration pour la jeunesse. Ce sont entre autres des collaborations avec Hachette Jeunesse ouFleurus.
En 1993, Nicolas Fructus participe à son premier travail dans le dessin d’animation.
Le chassé-croisé entre production et illustration durera jusqu’en 1996, lorsqu’il intègre la direction artistique de la société de jeux vidéos ARXEL TRIBE. Commencent ainsi quatre années de travail en production, alternant la création et la mise en place de chartes graphiques, et le suivi de production. C’est lors de ces années que des collaborations voient le jour avec Mœbius pour le jeu Pilgrim, et surtout Philippe Druillet pour Ring, l’adaptation en jeu vidéo de la Tétralogie de Wagner, l’Anneau des Nibelung.
C’est ainsi qu’en 2000, Nicolas Fructus décide d’arrêter pour un temps la production afin de pouvoir se consacrer pleinement à la Bande Dessinée, domaine qu’il rêvait depuis longtemps d’aborder. De 2001 à 2007, il sort cinq tomes d’une série nommée THORINTH, éditée aux Humanoïdes Associés.
Conjointement à cela, alors que ses interventions dans le domaine du jeu de plateau ne fait que s’accroître, s’inscrit l’aventure ARTHUR ET LES MINIMOYS à partir de 2002. Pendant plus de cinq ans, à quatre mains, ils déclinent la charte graphique de l’ensemble des trois films.
À partir de 2008, Nicolas Fructus intervient régulièrement dans la réalisation d’illustrations fantastiques (Éditions du Bélial ), du jeu (Zombicide, Timeline, Takenoko), la Bande Dessinée (Showman Killer avec Jodorowsky), et des tirages limités comme Mémoire des Mondes Troubles (série de photographies avec Un livre-une image).
Depuis 2010, en plus du jeu, ce sont trois livres illustrés aux éditions Mnémos  pour lesquels il consacrera le plus de temps. Ce sont des livres-univers portés par quatre écrivains à chaque ouvrage. Ainsi naissent Kadath, le guide de la cité inconnue, Un an dans les airs, et Jadis.

Nicolas Fructus ouvre une nouvelle ère en intervenant sur cet ouvrage ; il s’est égaré sur Gotlandquelque part entre le VIIe et le XIXe siècle.

Thomas Day

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Day_%28France%29

Figure majeure des littératures de genre francophone, on doit à Thomas Day une grosse dizaine de romans, où il réinterprète avec brio mythes et mythologies, ainsi qu’une soixantaine de nouvelles, pour l’essentiel publiées dans Bifrost. Ses romans, souvent courts et brutaux, et sous forte influence cinéphilique, ont tendance à faire couler l’hémoglobine.
Dans L’Instinct de l’équarisseur, il transforme Sherlock Holmes en psychopathe ; les deux tomes de La Voie du Sabre et La Maison aux fenêtres de papier emmènent le lecteur dans un Japon rêvé qui n’a jamais été ; Le Trône d’ébène, couronné par le prix Imaginales 2008, revisite de manière épique la vie de Chaka, roi des zoulous, qui se dresse face à l’envahisseur européen.
Ces dernières années, Thomas Day n’a cessé d’explorer la Thaïlande, le Laos et le Cambodge. Une passion pour l’Asie qui lui a valu, entre autres, d’y contracter la malaria… ainsi qu’un mariage. Son roman Du sel sous les paupières (Folio SF, 2012), est lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, de même que son recueil Sept secondes pour devenir un aigle (le Bélial’, 2013), illustré par Aurélien Police. Son dernier roman, Dragon, l’histoire terrifiante d’une chasse à l’homme dans le Bangkok de demain, a été publié cette année au sein de la toute nouvelle collection « Une heure-lumière » aux éditions du Bélial’.
Dans une autre vie, Thomas Day se nomme Gilles Dumay. Il est directeur de la prestigieuse collection « Lunes d’encre » chez Denoël et membre du comité littéraire de Bifrost depuis une dizaine d’années.

Il s’est perdu en terre de Gotland vers la fin du XXe siècle…

 

Franck Achard

C’est adolescent qu’il croise Sandy Petersen dans une librairie parisienne, l’année même où est publié L’Appel de Cthulhu, cet étrange objet ludique qui fait écho à ses lectures de l’indicible. Le décompte de ses points de santé mentale pouvait commencer ! 

Pour ne pas sombrer dans la démence suite à ces révélations qui avaient sérieusement entamées sa raison, il s’associe avec de valeureux investigateurs au sein de la société secrète Multisim. C’est ensemble qu’ils luttèrent vaillamment de nombreuses années maltraitant les mythes en tout genre (+2D6). Plus tard, il fonde avec un autre de ses amis de grand talent, tout aussi atteint, un atelier de graphisme et de communication (-3D10 au contact de publicitaires Yog Sothiens). 

Il était devenu urgent de retrouver de nouveaux initiés pour reprendre la lutte contre les Cultistes, qui, insidieusement et en secret, préparaient le retour des Grands Anciens. C’est en compagnie de joyeux drilles qu’il rejoint la société Rackham pour y développer des univers plus en adéquation avec ses croyances (+2D4). Mais là aussi les Cultistes finirent par s’y multiplier (-1D6). Il était temps d’abandonner les derniers investigateurs au sanatorium avant de se tourner vers une longue collaboration avec une autre société secrète, belge celle-ci, les éditions Dupuis (+2D8). 

Ces dix dernières années, retiré en bord de mer, repoussant les Profonds qui régulièrement montent à l’assaut de la maison au bord du monde où il a trouvé refuge, il collabore en compagnie de Nicolas Fructus à quelques ouvrages des éditions Mnémos (+1d12), officie en tant que graphiste pour leséditions Hugin et Muninn (+1D4 ou -1D4 selon le thème des ouvrages) poursuit la dialectique avec maître Dupuis, et tente d’initier en bonne compagnie ses deux enfants à la connaissance du Mythe et surtout à combattre les Cultistes et tous leurs mantras imbéciles (-1D100).

À marée basse, il s’imagine souvent parcourant Gotland tel un géant hyperboréen.

Contact Information:

Le Bélial' Éditions

View Related News >
support