x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Global Regions ( XML Feed )

Apr 12, 2016 10:54 EST

Soutenez la librairie la Soupe de l’Espace – Un coup de pouce de GÉANT pour notre librairie à Hyères

iCrowdNewswire - Apr 12, 2016

♥ Soutenez la librairie la Soupe de l’Espace ♥

♥ Un coup de pouce de GÉANT pour notre librairie à Hyères ♥

 

 

Le 13 juin notre librairie-boutique intergalactique soufflera ses 8 bougies 🙂
Grâce à vous, au bouche à oreille et à ce travail passionnant que nous menons chaque jour, la Soupe de l’Espace a une visibilité phénoménale sur internet (on peut même dire mondiale ^^) ! Vous êtes près de 6500 personnes à nous suivre sur Facebook, près de 3200 à nous lire chaque jour surle blog (visiteurs uniques !), près de 2500 abonnés à notre newsletter, plus de 1000 abonnés surtwitter ; et tellement nombreux à nous féliciter de la boutique, son univers.

Mais jusqu’à quand ?

Depuis quelques longs mois, la soupe est en difficulté. Nous n’avons rien dit, ou si peu.

Anciens graphistes, nous avons ouvert notre librairie le vendredi 13 juin 2008, persuadés que cela nous porterait chance (peur de rien !). Nous n’avions alors pas encore conscience que nous démarrions notre activité en même temps que la crise économique mondiale qui continue de secouer le monde d’aujourd’hui…

Amusés, enjoués et passionnés nous étions réellement animés d’une force inébranlable ! Les premiers internautes à nous laisser des commentaires sur le blog nous ont donné des ailes pour gravir les montagnes qui se profilaient face à nous lors de sa création. Et nous avons réussi !!!

Nous avions trouvé à l’époque un petit local, dans une rue pas vraiment passante à Hyères (dans le Var) mais avec de très belles vitrines. Nous y sommes restés 2 ans, et nous sommes rapidement retrouvés à l’étroit, “victimes” de notre succès 🙂 Il nous a alors fallu trouver un autre lieu, plus adapté à nos ambitions, à nos attentes, nos besoins. Nous sommes tombés sous le charme de ce local, à quelques rues du précédent lieu, que nous occupons toujours actuellement (grands espaces, au cœur de la vieille ville, doté d’un jardin de 80m2…), mais qui nous a, (forcément) beaucoup, beaucoup coûté. Nous continuons d’ailleurs à en rembourser le droit au bail, et espérons tenir bon jusqu’à l’été prochain, lorsque nous aurons fini de solder nos prêts.

Compte tenu de l’espace du local (120 m2) – et étant parents- nous avons embauché une première personne, puis une deuxième (à mi-temps) pour répondre aux envies et besoins de nos clients qui souhaitaient également avoir nos conseils en littérature adulte.

Nous sommes avant tout une librairie spécialisée jeunesse indépendante (et le revendiquons 🙂 ) qui a à cœur de défendre une littérature variée et de qualité (l’amour et l’admiration pour le travail des illustrateurs sans doute ?!). Volontairement, nous sommes à contre-courant des offres que l’on peut trouver dans les grandes enseignes et les supermarchés, sans jamais tomber (attention !) dans le prosélytisme ou l’obscurantisme. Nous choisissons chaque livre qui rentre dans notre soupière, en lisons un maximum pour un conseil aux p’tits oignons.

C’est le crédo que nous avons trouvé et qui nous résume bien ! Une extraordinaire envie de faire découvrir, de partager, d’échanger. Le lieu que nous avons créé va dans ce sens.

Pourtant, nous avons reçu ce coup de fil de la banque (qui nous suivait jusqu’à présent) qui nous a bien fait comprendre que nous devions trouver des fonds par nos propres moyens, sans quoi les échéances de nos fournisseurs ne seront plus honorées. Cela veut dire à terme des comptes bloqués, un dépôt de bilan imminent, des gens sur le carreau, une soupière fermée, la fin des chroniques sur notre blog et la disparition des quelques milliers de références déjà publiées…

Il faut le savoir, la librairie est le commerce qui bénéficie des plus petites marges bénéficiaires nettes (cf. cet article qui date déjà de 2011…). Nous avons déjà connu des épisodes conjoncturels (et personnels) particulièrement compliqués (en 2012), mais la tempête économique qui s’annonce sera probablement la plus décisive de l’histoire de la librairie.

– L’année 2015 a été pour nous très difficile avec les salons et autres festivals en perpétuelle baisse (sans vous parler de celui de Mouans-Sartoux qui a connu les inondations), un centre ville laissé à l’abandon, les coupes budgétaires drastiques qu’ont subies les Médiathèques avec lesquelles nous travaillons…

– Au fil du temps la librairie a grandi, grandi. Notre stock a grossi, les commandes des collectivités se sont intensifiées, agrandissant les décalages de trésorerie et amoindrissant notre faible marge.

– Notre grande notoriété sur internet, et les exigences des usages d’aujourd’hui nous ont même poussés à mettre en place un shop en ligne, mais malheureusement pas aussi porteur financièrement que nous l’aurions souhaité.

– Et puis avouons que nous avons fait parfois de mauvais choix, des erreurs de gestion qui se paient très chers lorsque vous travaillez dans l’économie du livre…

Le but de ce financement participatif est très clairement de nous aider à sortir la tête de l’eau, de sauver la librairie… 8 ans après notre ouverture, et malgré un Chiffre d’Affaires en constante évolution (et des bilans comptables positifs !), nous sommes face à une situation économique très difficile (ne le cachons pas, avec un très gros découvert).

Les fonds récoltés vont servir à regonfler considérablement notre trésorerie, et remettre les compteurs dans le vert. Nous avons bien conscience que le montant demandé est ÉNORME, mais c’est pourtant la somme nécessaire pour espérer s’en sortir.

Si le montant n’est pas atteint, vous serez bien évidemment remboursés de votre contribution. Mais si ce pari échoue, il ne sera pas seulement question de pouvoir conserver les postes des gens qui y travaillent, mais bel et bien de la survie de ce lieu de vie et de culture que nous avons créé avec tant d’amour il y a maintenant 8 ans à Hyères, et de surcroît sur internet..

Pour celles et ceux qui nous connaissent bien, vous saurez que ce n’est pas dans notre tempérament de baisser les bras 😉 et que si aujourd’hui nous faisons appel à vous, c’est parce que nous n’en avons pas d’autre choix (il nous a bien fallu ravaler notre fierté pour vous livrer ces lignes).

Nous aimons profondément notre métier ! Adorons ce contact privilégié avec les éditeurs, les auteurs et les illustrateurs. Avons tissé de magnifiques amitiés avec certains de nos clients. Nous chérissons les rencontres avec les écrivains et artistes que nous invitons en soupière, nous nous émerveillons devant les yeux des enfants lors des ateliers organisés, salivons devant chaque exposition bimestrielle sur les murs de la Soupière.

Le partage, les rencontres, les échanges, les yeux plein d’étoiles, ces moments difficiles où l’on conseille un livre pour expliquer à un tout petit la disparition d’un être cher parti beaucoup trop tôt, les couches retrouvées entre deux livres, ce premier baiser devant la vitrine, ces parents – à peine sortis de la maternité – venus nous présenter un futur lecteur ^^ , les plaques d’eczéma disparues d’une petite fille triste grâce aux pouvoirs magiques d’un livre, ce couple de personnes âgées – main dans la main- tournant la manivelle de “la vie en rose” un jour de printemps, les mercis et “Waouh !” entendus régulièrement, les compliments qui reboostent, les mots semés sur le blog, les nombreux likes sur facebook..

N’aimeriez-vous pas, à notre place, que l’aventure continue ?

 

What are the funds for?

Comme nous vous l’avons dit, avec 55 000 euros, la librairie respire ; elle peut sortir de la précarité. Ce sera alors la possibilité de poursuivre une aventure qui réunit un grand nombre de lecteurs sur des animations régulières : rencontres avec des auteurs, ateliers divers, expositions, débats, concerts & cinéma dans le jardin, apéros & autres manifestations citoyennes que nous aimerions organiser plus régulièrement… Ces animations et les liens avec les acteurs culturels qui font de la librairie un lieu indispensable au bien vivre ensemble à Hyères.

– Une équipe au complet (parce qu’une soupe sans croûton c’est un peu comme un noël sans sapin, non ?),
– La possibilité de poursuivre les partenariats (qui constituent une part importante de notre chiffre d’affaire) avec les collectivités (médiathèques, écoles,..),
– Un découvert comblé (= un banquier content) et l’arrêt de l’hémorragie financière liée aux agios.

Il n’est pourtant que le minimum auquel nous devons aspirer pour réussir à nous en sortir. Alors pour tout vous dire, voilà exactement ce qu’il peut en être si nous réussissons le pari fou d’aller encore plus loin dans la cagnotte : au-delà de 65000 euros nous sortons définitivement du rouge.



Et pourquoi pas (au-delà) de 80 000 euros ?
Le local bénéficie d’un espace de plus de 100m2 en sous-sol, doté d’une cuisine. Alors pourquoi ne pas envisagerune rénovation de cet espace et créer des ateliers littéraires & culinaires, ou concevoir des espaces qui accueilleraient divers corps de métiers (théâtre, conférences…)
Des idées on n’en manque pas, et on se fera une joie de se retrousser encore les manches, de repartir dans les travaux pour vous offrir des moments toujours plus surprenants.

Comme le disait Victor Hugo, “l’utopie est la vérité de demain”.

 

About the project owner

Il y a croûton Claire, la dernière arrivée. Hyper dynamique, entreprenante, super souriante. Elle “croque la vie comme dans une pomme, au sucre !” voilà comment on peut vous la décrire.
Notre deuxième croûton s’appelle Anne. Sérieuse et appliquée, très cultivée, elle dévore les livres à la vitesse de la lumière et c’est elle qui s’occupe du rayon adulte. Contrairement à Claire, Anne est à mi-temps en soupière.
Et puis il y a nous deux. On nous connaît sous : Mel & Jean, les chefs de soupe.

Comme nous l’avons dit tout en haut, nous sommes graphistes de formation, respectivement dans le web et le print. Après avoir travaillé quelques années pour des employeurs peu enclins à valoriser l’humain, nous avons décidé de prendre le virage de l’entreprenariat, et de nous lancer à notre compte. Nous avions à cœur de créer une entreprise humaine, portée par de belles valeurs, et nous venions d’avoir un petit garçon, Josef, qui inconsciemment nous a poussé à monter le projet. Entre notre petit dévoreur de livres et notre passion pour les belles images, il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour comprendre que nous étions faits pour ouvrir une librairie.
Mais attention ! pas n’importe laquelle : une librairie spécialisée… pour les enfants.

Mais pour vous aider à vous faire une idée un peu plus précise de qui nous sommes vraiment, nous vous laissons admirer ce magnifique présent reçu il y a maintenant quelques années.

Contact Information:

lasoupedelespace

View Related News >
support