x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Europe ( XML Feed )

Sep 6, 2016 6:23 EST

spectacle “faire le pari d’autres possibles” Et si, ensemble, on y croyait encore

iCrowdNewswire - Sep 6, 2016

spectacle “faire le pari d’autres possibles”

Et si, ensemble, on y croyait encore ?

About

Cie terre d’UTopies propose un spectacle-soin  “FAIRE LE PARI D’AUTRES POSSIBLES”

(se reporter à notre site www.terredutopies.fr pour plus d’informations sur ce que nous faisons).

 

Etat des lieux, états de nous-mêmes :

Qui pourrait le nier tant c’est l’évidence ? Il n’est qu’à écouter les médias : chez nous et sur toute la planète Terre, chaque journée charrie son cortège de démonstrations virulentes de violences : logiques d’oppression, de compétition, de concurrence, d’exclusion, logiques de prédation, logique de l’Un contre l’Autre, logique du culte de la force, grammaire des dominants et dominés. 

Et nous baignons tant dans ces logiques guerrières que nous croyons impossibles d’autres chemins.

 

ALORS, afin  de déjouer ces logiques de violences, afin de faire le pari d’autres modes d’être, afin de mettre la paix et l’harmonie au cœur de nous-mêmes, au cœur de notre relation à l’Autre et au cœur de notre relation à la Planète Terre, terre d’UTopies, association loi 1901, compagnie pluridisciplinaire, propose un spectacle-soin : “Faire le pari d’autres possibles”autour du Stabat Mater Furiosa de J.P Siméon.

Ce texte, très beau, très fort, fait, en effet, entendre la voix d’une femme qui en appelle à notreconscience, à notre responsabilité d’humain, d’humaine et propose qu’on devienne chacun,e un acteur, une actrice du changement. Un peu comme nous le propose Gandhi : “Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde”. 

Faisant un bilan lucide de notre 20° siècle, ce texte, sur scène, est allié à des archives des guerres du siècle dernier, ainsi qu’à des vidéos qui nous font entendre des figures de sagesse d’aujourd’hui: Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi et Christophe André, lequel nous a fait leplaisir d’être parrain de notre proposition artistique.

Christophe André, médecin et penseur, a accepté d’être parrain du spectacle-soin “Faire le pari d’autres possibles”. Il a écrit, en autres ouvrages :Imparfaits, libres et heureux(Poche Odile Jacob);Et n’oublie pas d’être heureux(Poche Odile Jacob) ; Se changer, changer le Monde,(l’iconoclaste)…

 

Pour le spectacle “Faire le pari d’autres possibles”, comme la cie est très sensible à la préservation de notre Terre, la scénographie fait la part belle à la Nature qui devient comme une complice de jeu

 

Notre compagnie a besoin d’être aidée pour pouvoir sereinement poursuivre ce projet qui est d’importance pour moi. Je travaille sur les nouveaux concepts d’Utopies depuis plus de 10 ans. Je crois à ce spectacle ;  il n’apporte pas de clefs toutes faites : non. Car il n’y en a pas. Les solutions toutes faites ne peuvent être que monolithiques et potentiellement dangereuses puisqu’elles (s’) enferment dans des pensées de système. En fait, ce spectacle propose de se mettre sur le chemin, il nous dit que le chemin, c’est nous et nous invite à la connaissance de nous-mêmes.  

 

Ce spectacle est prêt. Plusieurs dates sont prévues de septembre 2016 à janvier 2017, notamment en co-réalisation tant en région Hauts de France qu’à Paris, dans le 11° : voir www.terredutopies.fr pour les différents lieux et dates.

Un travail d’autres démarchages est en cours.

 

 

 

What are the funds for?

Les membres d’Ulule qui aideront terre d’Utopies permettront :

  • de co-produire le spectacle lors des prochaines dates à venir.
  • de financer des répétitions en amont des spectacles afin d’adapter la proposition artistique aux nouvelles configurations des lieux (travail in situ) et de faire travailler ensemble sur les lieux, l’interprète et les techniciens son, lumière et vidéo. En d’autres mots : mettre en synergie.
  • de donner également à la cie les moyens financiers de mettre en oeuvre la communicationdont le spectacle a besoin pour toucher et faire venir ses spectateurs (affiches, flyers pour les différentes dates).

Dit autrement, ces membres feraient avec nous le pari que d’autres possibles sont envisageables, oui. Ils, elles feraient le pari que, pour ce faire, il n’y a pas forcèment à déplacer des montagnes géantes dont on ne voit jamais le bout. Que grâce à l’entraide, la coopération et le soutien, pour chacun,e, oui, ensemble, c’est simple et joyeux d’incarner le changement.

 

 

About the project owner

Je m’appelle Sabine Stourbe, j’ai 46 ans. Ce qui m’anime depuis toujours, c’est de faire fleurir les possibles en nous, d’être passeure, de faire des ponts… J’ai travaillé avec passion en tant qu’enseignante de littératures modernes pendant 18 ans et ai exploré, individuellement et pour les élèves, les arts comme facteurs d’épanouissement permettant d’articuler singulier et collectif. 

 

Les moyens d’expressions artistiques que j’ai expérimentés avec bonheur durant ces années (théâtre de Répertoire ou contemporain, danse contemporaine, performances, ateliers d’écritures), leurs transmissions auprès de mes élèves, la reprise d’études universitaires (un Master II Arts de la Scène et Humanités qui m’a conduite à découvrir et mettre en maillage des utopies concrètes),  la pratique du yoga et de la méditation, m’ont révélè que les arts et le retour vers soi sont deformidables moyens pour apprendre à se connaître, pour apprendre à grandir, à se grandir.

Faire émerger une autre conscience, qui, loin des idéologies dominantes en vigueur, prônerait autre chose que les modèles exclusivement marchands, la compétition, l’élection, les logiques de l’individualisme forcené. Faire plutôt le pari qu’il est possible de faire grandir en soi, en nous, plus de tolérance, d’harmonie, plus de cœur. Dans un donner-recevoir équilibré. Logiquesgagnant-gagnant. Apprendre à être en paix, en harmonie avec soi pour l’être avec les autres, avec la nature, avec la planète. Générer des espaces-temps, des rendez-vous où on puisseexpérimenter un vivre-ensemble qui articule collectif et singularités de chacun,e. Voilà ce qui construit les sens que quête terre d’Utopies. Voilà ce qui fait qu’en septembre 2014, j’ai démissionné de mon poste d’enseignante pour créer terre d’UTopies et oui, faire le pari d’autres possibles. Pour que l’aventure continue, j’ai besoin de votre collaboration.

Faites-vous, vous aussi, comme terre d’UTopies et moi, le pari d’autres possibles? Sourire

  

Contact Information:

sabine stourbe

View Related News >
support