x

RSS Newsfeeds

See all RSS Newsfeeds

Global Regions

Europe ( XML Feed )

Jul 10, 2016 4:49 EST

Paradise City 1 histoire / 3 dessinateurs ! Hay, Ké Clero et Toth’s se réunissent dans un même bouquin pour vous livrer une histoire complète, découpée en 3 chapitres.

iCrowdNewswire - Jul 10, 2016

Paradise City

1 histoire / 3 dessinateurs !

About

Welcome to Paradise City…

Hay, Ké Clero et Toth’s se réunissent dans un même bouquin pour vous livrer une histoire complète, découpée en 3 chapitres !
Que ce soit dialogues, dessins et couleurs, chaque auteur s’occupe de sa partie !

Vous êtes prévenus… Bienvenue dans une zone de non-droit. Un univers reflétant l’immonde cohabitation entre vice, ruse, plaisirs charnels, argent facile, crochet du droit et pare-buffle encrassé.

Mais c’est quoi ?

Livre tout en couleur de 116 pages, comprenant plus de 90 pages de BD pure, suivies d’une galerie d’illustrations d’invité(e)s toujours aussi pures !
Avec une couverture souple et un papier à grain couleur ivoire, ce bel objet fera 27 cm de haut par 18,5 cm de large.

Résumé général de l’histoire :

    Renton a un cancer du poumon, il profite de la mort, enfin de la vie, mais avant sa mort quoi.. N’ayant pas les compétences pour faire de la meth, cet ancien commercial plonge dans l’alcoolisme et multiplie les rapports tarifés. Dans sa déchéance quotidienne et le mépris de soi, un soir une solution s’offre à lui.

    Le Doc est content. Tous les matins, il boit un grand bol de café pur arabica de chez Gonzo. Après qu’il se soit appliqué gomina et eau de Cologne, Marietta sa bonne, lui apporte ses habits préalablement repassés et noue sa cravate. Il aura fallu le recadrer mais dorénavant son chauffeur a compris la leçon, il ne sonne plus à la porte mais attend sagement sur le palier.
Le Doc est prêt quand il est prêt.
Ses collègues sont loin d’être des flèches, mais ils le saluent avec respect. Et crainte certainement. Et ils ont raison. Ils savent bien que seul le Boss a le droit de toucher au Doc.
Ses patients ne l’emmerdent pas non plus. Ils ne se relèvent pas.

    Todd prépare un coup, un coup foireux mais un coup à tenter. Quatre équipiers prévus, deux gardes à neutraliser. Un à refroidir, l’autre à se garder sous la main. Trois minutes pour l’ouverture du coffre, deux minutes supplémentaires pour emballer le butin et s’occuper du sort du garde restant. Repartir par l’entrée initialement dégagée. Tout semble parfait, maîtrisé, calculé.
Mais le “No Mercy” porte bien son nom…

Partie 1- Hay

Partie 2- Ké Clero

Partie 3- Toth’S

 

 

What are the funds for?

 

About the project owner

Dessinateurs nantais aux univers graphiques différents mais aux intérêts similaires, Pierre Hay, Ké Clero et Toth’s se sont rencontrés en 2010 durant leurs études à l’école Pivaut.

Pierre a un bouc roux, un piercing au nez et porte des jeans bien trop serrés. Il aime son trois pièces avec vue sur cimetière et prend grand soin de son potager. Mais ce qu’il aime par dessus tout, c’est faire découvrir très tôt le matin, de nouveaux sons à ses voisins. Il a pour projet de monter un « pot de la lenteur ». Chaque fois qu’un de ses amis arrivera en retard, il devra se déposséder d’un euro et le glisser dans la cagnotte. Pierre n’y contribuera pas, il n’est jamais en retard. Il est chez lui. 

Toth’S est un bon provincial, un fidèle de la cancoillotte et du rhume des foins. Vesoul City a vu grandir ce gamin vouant un culte pour le vert, vert couleur feu rouge. Rejouant les scènes de Jurassic Park à l’arrière des voitures les jours de pluie, pensant aller plus vite lorsqu’il longeait les murs, il comprit trop tard qu’il avait déjà du retard. Maintenant adulescent, il vérifie trois à cinq fois s’il a bien fermé sa porte, marche dans des chaussures en plus mauvais état que le voisinage de Pierre et s’habille essentiellement de vert, vert couleur feu rouge. Plein de bon goût, il aime se laisser emporter par les rythmes ensoleillés des musiques estivales.

déteste deux choses, la chaleur et les goûts musicaux de Toth’S. Après avoir versé du sucre dans l’eau de ses pâtes, il aime se caler son petit plat mitonné avec amour devant un bon film d’horreur. C’est toujours à ce moment là que Pierre l’appelle. Il l’invite certainement à venir avec lui nourrir leurs tympans, lors d’une nouvelle soirée copro-core-post-harsh-noise. Ké, lunettes vissées sur le nez, arrivera en retard. Ça n’est pas de sa faute. Les bus ne sont jamais à l’heure…
Pfiouu qu’est ce qu’il fait chaud…

 

Contact Information:

Hay-Ké Clero-Toth'S

View Related News >
support